Ouachée et Corpechot | La société Ouachée et Corpechot (groupe BPE Lecieux) se présente
Société : la société Ouachée et Corpechot se présente en quelques dates, mais aussi sur sa production et le réaménagement des sites occupés
pierre, matériau, carrière, Paris, Saint-Maximin, Oise, calcaire
15257
page,page-id-15257,page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,ajax_fade,page_not_loaded,,paspartu_enabled,qode-theme-ver-6.3,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.5,vc_responsive
 

Société

La société a pour activités

 

  • la production de blocs de pierre marchands et la fabrication d’éléments pour les entrepreneurs et artisans du BTP (blocs et tranches de pierre, revêtements de sols et de façades, éléments de taille ouvragés)
  • la fabrication de matériaux pour le bâtiment et les travaux publics issus de la valorisation de ce gisement.

 

Quelques dates clé de la société

 

1820 : création de la société par Léon Ouachée.

1932 : la société devient Ouachée & Corpechot.

2008 : reprise de la direction par la société BPE Lecieux, premier extracteur de calcaire de l’Oise.

 

A sa création, la société Ouachée et Corpechot vit de l’exploitation des carrières et de la vente de la pierre dite de Saint-Maximin. Par l’acquisition de la société, l’entreprise BPE Lecieux — jusque là cantonnée à l’exploitation de sablière et à la fabrication de béton prêt à l’emploi (à l’origine du sigle B.P.E.) — diversifie ses activités en lui permettant de valoriser presque à 100 % le gisement calcaire.

 

Le gisement

 

La zone géologique d’extraction de la société Ouachée & Corpechot est constituée d’un large banc de calcaire constitué sous l’ère tertiaire, entre 49 et 41 millions d’années (Lutétien).

Ce banc offre différentes strates de roches qui peuvent être tendres, fines, dures, très coquillées. Il propose ainsi une variété de morphologie et donc d’usages.

Site BPE Lecieux

Front de carrière

Ouachée_Front escalade_habitat

La zone d'extraction

Ouachée_Vue St-Maximin

Les ateliers de taille

Ouachée_Ateliers

Aujourd’hui, le site présente

 

– une première épaisseur, d’une hauteur de 10 à 15 m. Elle est traitée en concassage ;

– une seconde, où l’on trouve une pierre qui se présente sous une petite dizaine de bancs de couleurs ocre. Chacun de ces bancs ont un grain et un aspect variable…

 

A l’issue de l’extraction, le site est remis à sa cote initiale par remblaiement. Celui-ci est rendu possible grâce à son classement de type III (*), qui autorise l’entreprise à accueillir des matériaux issus de divers chantiers de construction et de démolition qui viennent compléter ses propres déchets de taille et d’extraction non valorisables.

 

(*) Site de classe III : pour les résidus inertes du bâtiment ou des travaux publics, notamment.

 

Pour en savoir plus, reportez-vous au chapitre « références »

Les carrières du groupe BPE Lecieux — dont fait partie la société Ouachée et Corpechot — sont incluses dans le périmètre du Parc Naturel Régional Oise-Pays de France.

Vue de la carrière Ouachée 1880-1914

DocOuachée_Cl

Les mers ont laissé quelques vestiges

fossiles-pierre_MdP

Le sol, en deux mots

Pendant l’ère secondaire (Mézozoïque, allant de -250 à -66 millions d’années environ), la mer a déposé dans le bassin parisien des centaines de mètres de sédiments qui font de cette région un immense plateau de craie. Pendant l’ère tertiaire (Cénozoïque, de -65 à -2,6 millions d’années), ce plateau est ensuite recouvert et découvert plusieurs fois par la mer venant du Nord dont les flots se fixent sur une ligne Beauvais-Chantilly, Senlis-Reims.

Le gisement est un calcaire LUTETIEN (calcaire marin à milioles) dont l’exploitation se fait soit par voie souterraine, soit — et c’est le cas sur notre site — à ciel ouvert.

C’est au 19e siècle que l’on voit un essor considérable des carrières de l’Oise dû au développement du chemin de fer. Cela va permettre à la pierre d’atteindre des régions plus lointaines et non desservies par voie d’eau.

Cela va aussi rendre meilleur marché et plus accessibles, les matériaux nécessaires à la construction des gares et des ouvrages d’art. Autre bénéficiaires, les grands maîtres d’œuvres de travaux d’urbanisme du Second Empire comme le Baron Haussmann à Paris, notamment.

A travers les époques et pour tous ces usages, la pierre de Saint-Maximin a gagné en renommée et notoriété. C’est aujourd’hui un matériau mondialement connu et reconnu.

Stockage des granulats

Ouachée_granulats